Vendanges 2018

Quelle satisfaction ! Les vendanges se sont achevées vers le 20 septembre et déjà la Bourgogne se réjouit de ce millésime enchanteur. Comme l’an passé, la récolte a débuté tôt, la première semaine de septembre. Grâce à la météo très clémente et à une qualité sanitaire parfaite, chacun a pu décider de sa date de récolte à maturité optimale. La qualité, doublée de beaux volumes, fait le bonheur des vignerons.
2018 est une année surprenante. L’hiver est réellement bénéfique aux vignes, car les nombreuses pluies de
janvier et de mars permettent à la plante de reconstituer ses ressources hydriques. Ces conditions
climatiques particulières, notamment en fin d’hiver, font traîner le débourrement, qui se produit mi-avril,
mais de manière fulgurante.

Les excellentes conditions météorologiques à partir de mi-avril donnent à la vigne l’opportunité de rattraper son retard et, même, de prendre de l’avance et de croître à un rythme soutenu. Les maladies sont rares, malgré une météo propice à leur développement.

En juin, la météorologie vire de bord et semble ne plus vouloir changer de cap. Les mois chauds et secs se
succèdent jusqu’en septembre. La vigne se met alors à pousser avec une grande célérité.

L’été très chaud amène la vigne à puiser dans ses ressources. Conséquence notable, la véraison ralentit en
raison du manque de précipitations. Cependant, grâce à cette météo, les vignes conservent un état sanitaire exceptionnel.

Finalement l’eau, sous forme de pluies éparses, arrive et la vigne en tire profit pour achever sa maturation.
Les quelques situations de maturités languissantes se débloquent.
L’état sanitaire et le temps estival permettent d’attendre une maturation optimale.

Une chose est sûre : le millésime comble toutes les attentes,
aussi bien en qualité qu’en quantité. Les fermentations en sont à leur début : l’équilibre est bien là. Couleur et extraction pour les rouges, minéralité et fraîcheur pour les blancs promettent un bel avenir.

fr_FRFrançais
en_GBEnglish (UK) fr_FRFrançais